SPLA : Portail de la diversité culturelle
Kamercultures

Annulation du Festival International du Film des Droits de l'Homme de Yaoundé

La 1ère édition du Festival International du Film des Droits de l'Homme de Yaoundé suspendue par les autorités camerounaises

Contrairement à ce que nous avons annoncé [ici] Festival International du Film des Droits de l'Homme de Yaoundé vient d'être annulé.

Le mardi 12 avril 2011, la préfecture de Yaoundé a transmis une suspension d'autorisation de manifestation publique annulant la première édition du Festival International du Film des Droits de l'Homme de Yaoundé.

Hier au Centre Culturel Français, la cérémonie d'ouverture du Festival a été annulée à 18h en présence du public, intervenants et journalistes qui s'étaient déplacés en nombre. A Elig Edzoa / Bénoué, les animations et projections plein-air prévues à partir de 18h30 ont également été suspendues par les forces de l'ordre.
Les organisateurs du festival prennent acte de cette décision du préfet et informent la population que l'ensemble des projections et animations prévues (Mendong, Université Yaoundé 2, Elig Edzoa et Briqueterie) sont à ce jour annulées.
Cette suspension intervient dans un contexte politique international qui peut expliquer cette frilosité sur un sujet qui demeure sensible au Cameroun.
"Face aux raisons invoquées, nous pensons qu'il s'agit d'un refus politique de traiter les problèmes relatifs aux droits de l'Homme au Cameroun. Nous déplorons cette situation, et regrettons que le dialogue sur les Droits de l'Homme ne puisse pas avoir lieu sereinement au Cameroun." indique Vincent Mercier, le directeur du Festival.
Les autorités camerounaises ont suspendu une manifestation qui se voulait un moment de dialogue, de rencontres et d'échanges, un lieu d'expression de la culture démocratique. Les films programmés ont déjà été diffusés dans plusieurs pays d'Afrique et cette manifestation se déroule chaque année pacifiquement dans plusieurs pays du continent.
Les organisateurs déplorent cette décision en premier lieu pour la population de Yaoundé qui se voit privée d'un nouveau rendez-vous culturel qui avait pour seule ambition d'offrir un nouvel espace de débats citoyen sur les droits de l'Homme au Cameroun.

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Fondation MTN
  • Galerie MAM
  • Institut Français de Douala
  • doual'art
  • Goethe Institut Yaounde