SPLA : Portail de la diversité culturelle
Kamercultures

Cameroun : le film "L'Affaire Chebeya" censuré, puis autorisé et projeté "dans un proche avenir"

Selon l'association Ecrans noirs, l'interdiction du film de Thierry Michel a été levée à sa demande mais le film ne pourra être projeté qu'après le festival.
  • Cameroun : le film L'Affaire Chebeya censuré, puis [...]
Publié le : 02/07/2013
Source : Images Francophones, OIF-Paris
http://www.ecrans-noirs.org

Partagez :

Écrans Noirs 2013 accueille au moins deux Premières Mondiales :
Dakar Trottoirs (Hubert Laba Ndao, Sénégal, 85 min), soutenu par le Fonds Francophone (OIF) et  WAKA de Françoise Ellong (Cameroun, 90min). Ce dernier, soutenu par Africiné (Dakar) est le film d'ouverture ; Françoise Ellong concourt également dans la Compétition Cameroun ainsi que la Compétition Afrique Centrale.
 
Le Fonds Francophone (OIF) a plusieurs de ses films sélectionnés : La République des enfants, du Bissau-Guinéen Flora Gomes (79min), Les chevaux de Dieu (Nabil Ayouch, Maroc, 110 min), Dialemi (Nadine Otsobogo, Gabon, 20min), Les souliers de l'Aïd (Anis Lassoued, Tunisie, 27min), Président Dia (Ousmane W. Mbaye, Sénégal, 54min), Le dos de la veuve (Marie Noelle Niba, Cameroun).

La Commission de Censure du Cinéma exige un visa pour tout film diffusé au Cameroun. Le film "L'affaire Chebeya, un crime d'Etat ?" du Belge Thierry Michel a été interdit de diffusion (voir le document).
 

Voici le communiqué du festival Ecrans Noirs publié lundi 2 juillet en fin de journée :
 
" En date du 28 juin 2013, la Commission de visionnage de films logée auprès du ministère des Arts et de la culture du Cameroun nous a signifié le refus de visa au film " L'affaire Chebeya " de Thierry Michel, alors qu'une diffusion avait déjà eu lieu dans les locaux de l'Institut français de Yaoundé au mois de janvier dernier. C'était la deuxième fois, en 17 ans d'existence, que le festival vivait pareille situation, après le film d'Osvalde Lewat sur le commandement opérationnel au Cameroun.
Ainsi que le prévoit la règlementation, un recours gracieux a été introduit auprès du département des arts et de la culture. Madame la ministre des arts et de la culture, en déplacement, a instruit le directeur de la cinématographie de demander aux membres de la commission de réexaminer ladite décision.
Ce matin, 02 juillet 2013, la Commission a fait savoir à la direction du festival que l'interdiction du film " L'affaire Chebeya " était levée. "Face au remue-ménage occasionné par des actions, communiqués et initiatives menés ici et là, le festival se propose de projeter le film dans un proche avenir et dans un contexte plus apaisé, en présence du réalisateur. "
 

L'AFFAIRE CHEBEYA de Thierry Michel // FDL 2011 // 23.11 20h00 // KVS from BRUXELLES LAIQUE on Vimeo.

 
Le communiqué de Thierry Michel, publié le 2 juillet à 12 h :
 
" Censure cinématographique,
 Liberté de la presse, 
Atteinte aux Droits de l'Homme, 

Le film de Thierry Michel "L'affaire Chebeya, un crime d'Etat ?"  en compétition officielle au festival Ecrans Noirs de Yaounde (Cameroun) qui se déroule actuellement du 29 juin au 6 juillet http://www.ecrans-noirs.org/ vient d'être Interdit de projection par le gouvernement camerounais sur demande expresse du gouvernement congolais.

Thierry Michel vient d'apprendre par le directeur du festival Bassek ba Kobhio, la veille de son départ de ce mardi 2 juillet, qu'il serait immédiatement refoulé dès son arrivée par la police des frontières, malgré un visa en bonne et due forme délivré par l'Ambassade du Cameroun à Bruxelles, donné sur base de l'invitation officielle du festival. 
Pourquoi cette interdiction d'un film déjà présenté au Cameroun à L'Institut Français à l'initiative de l'Ambassade de France le 27 janvier 2013 ?
Pourquoi Thierry Michel serait-il indésirable au Cameroun ?
Rappelons que Thierry Michel avait déjà été arrêté et expulsé de la RD Congo en juillet 2011 pour avoir répondu à l'invitation faite par l'Ambassade de France, la Délégation Wallonie Bruxelles, le Centre Carte, la FIDH et la Société Civile de venir présenter ce film à Kinshasa. 
Le film avait été interdit de toute diffusion dans ce pays et Thierry Michel poursuivi en justice en Belgique.
Thierry Michel a gagné ce procès au dépend du Général en chef de la police,  aujourd'hui suspendu, John Numbi, considéré par les parties civiles et les veuves des victimes comme le commanditaire du meurtre de cet activiste des Droits de l'Homme internationalement reconnu. 
site : www.chebeya-lefilm.com
Bande-annonce
 
Les films de la Passerelle
Thierry Michel
32 43 42 36 02 "
 
 
Thierno I. DIA & Pierre Barrot,
Images Francophones

A LIRE
L'affaire Chebeya interdit au Cameroun - par Alexandre Dumont (Africiné)

Plus d'infos

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Fondation MTN
  • Galerie MAM
  • Institut Français de Douala
  • doual'art
  • Goethe Institut Yaounde