SPLA : Portail de la diversité culturelle
Kamercultures

Le cinéaste belge Thierry Michel accuse Kinshasa de le faire censurer au Cameroun

Lalibre.be, avec Belga - Publié le mardi 02 juillet 2013

Le cinéaste belge Thierry Michel a affirmé mardi qu'il ne pourrait pas se rendre au Cameroun "sur demande expresse" de la République démocratique du Congo (RDC) et qu'un film, qui avait irrité Kinshasa, avait été retiré du programme d'un festival de Yaoundé.

"L'affaire Chebeya, un crime d'Etat ?", consacré à Floribert Chebeya, militant des droits de l'homme congolais retrouvé mort en juin 2010 après avoir été convoqué par la police de Kinshasa, "vient d'être interdit de projection par le gouvernement camerounais sur demande expresse du gouvernement congolais", a déclaré dans un communiqué Thierry Michel.

Le film de 2012 devait être présenté en compétition officielle au festival "Ecrans Noirs", qui se déroule en ce moment à Yaoundé.

"Thierry Michel vient d'apprendre par le directeur du festival, Bassek ba Kobhio, la veille de son départ, mardi, qu'il serait immédiatement refoulé dès son arrivée par la police des frontières, malgré un visa en bonne et due forme délivré par l'ambassade du Cameroun à Bruxelles", ajoute le communiqué.

"Le film figurait bien sur la liste officielle des films en compétition mais, sur le programme distribué à l'ouverture du festival, le documentaire de Thierry Michel a disparu. Et pour cause ! Il a été interdit de diffusion au Cameroun", confirme la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC) sur son site Africine.org.


LIRE L'INTEGRALITE sur Lalibre.be

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Fondation MTN
  • Galerie MAM
  • Institut Français de Douala
  • doual'art
  • Goethe Institut Yaounde