SPLA : Portail de la diversité culturelle
Kamercultures

Le « Salon international de l’écrivain » face au silence du ministère de la culture camerounais

  • Le « Salon international de l’écrivain » face au [...]
© Quotidien Le Jour

la 4ème édition du Salon international de l’écrivain s’est tenue du 26 au 30 janvier au Cameroun. Une manifestation qui a dû se faire sans le soutien du ministère de la culture camerounais : « Jusqu’à vendredi matin [ndlr : 27 janvier 2012], la réponse du ministère de la Culture à la correspondance adressée depuis le mois de juillet 2011 pour le parrainage [...] n’était pas parvenue au comité d’organisation ».
Une conséquence directe de ce désengagement institutionnel : « les « causeries » avec le professeur Bole Butake et François Bingono Bingono, prévues à la Centrale de lecture publique de Yaoundé sur les thèmes « De l’institution des cours de création littéraire et artistique dans le système scolaire et académique » et « Production intellectuelle et diffusion médiatique », ont été annulées sine die. Le directeur de l’institution a dit n’avoir pas reçu d’instruction de sa hiérarchie pour mettre à disposition les locaux de la Centrale de lecture publique ».
Des organisateurs qui se sont tout de même battus – bon gré mal gré – pour que le salon se tiennent : « La caravane du 4ème Salon international de l’écrivain s’est officiellement ébranlée le 25 janvier dernier à l’espace Doual’art. En première partie, une « causerie » avec Benjamin Ntoh Ntoh sur le thème de « L’écrivain africain et ses repères culturels authentiques » a précédé la projection d’un film documentaire, « Vie et vérité du Professeur Kangué Ewanè » de Francis Beidi. Dès le lendemain, le 26 janvier 2012, le comité d’organisation du Salon conviait les invités à un pèlerinage à Ebang Mengong, une banlieue située à 15 kilomètres de Yaoundé, sur la tombe du professeur Jean Baptiste Obama. Des journalistes culturels ont aussi eu un échange avec Sabine Wilms, la directrice du journal Der Tagespeilgel. Le reste du programme s’est poursuivi sans entorse. Un programme fait de projection vidéo sur la vie littéraire de certaines figures connues, à l’instar du Pr. Kangué Ewané, des conférences et débats sur des thématiques choisies à dessein pour valoriser le métier d’écrivain, et de spectacles pluridisciplinaires ».

D'après un article de Jacques Bessala-Manga, pour le quotidien Le Jour (Cameroun).

Partenariat EditAfrica
http://www.editafrica.com

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Fondation MTN
  • Galerie MAM
  • Institut Français de Douala
  • doual'art
  • Goethe Institut Yaounde