SPLA : Portail de la diversité culturelle
Kamercultures

Les journalistes africains pris en otage par les conflits

Les chiffres sont accablants : selon Reporters sans frontières (RSF), en 2012, pas moins de 40 journalistes sont emprisonnés en Afrique.

Du 5 au 7 décembre 2012, les États généraux de la communication se sont tenus à Yaoundé, la capitale du Cameroun. L'occasion de réaliser notamment l'état des lieux du journalisme, ainsi que de faire l'inventaire des conditions de travail des journalistes africains. Les chiffres sont accablants : selon Reporters sans frontières (RSF), en 2012, pas moins de 40 journalistes sont emprisonnés en Afrique. L'association déplore, par ailleurs, les conditions précaires des journalistes africains pendant les conflits, notamment en Côte d'Ivoire. Un contexte délétère qui a des effets néfastes sur la profession et, parfois, bâillonne les journalistes, comme au Nord-Kivu (à l'Est de la République démocratique du Congo, RDC) ou encore en Casamance, au Sénégal (...)

[Lire l'intégralité de l'article de Sébastien Badibanga publié par Afrik.com]

Plus d'infos

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Fondation MTN
  • Galerie MAM
  • Institut Français de Douala
  • doual'art
  • Goethe Institut Yaounde