SPLA : Portail de la diversité culturelle
Kamercultures

Le projet "Bandjoun station"

Description et Orientation
  • Le projet  Bandjoun station
© www.bandjounstation.com
Bandjoun - West Cameroon
BP:52 Bandjoun Bandjoun
Cameroun
Tél. : +237 33 07 07 39/ +237 9 | +237 33 44 63 13
Fax. : +237 33 44 63 13
http://www.bandjounstation.com
Contacter par email

Partagez :

Projet culturel de l'artiste plasticien Barthélémy Toguo, "Bandjoun Station" est un Centre d'Art/Musée d'Art Contemporainet association à but non lucratif, située sur les hauts plateaux de l'ouest du Cameroun, à 3 km de la ville de Bafoussam, à 300 km de Douala et Yaoundé. Ce centre est d'abord un atelier de création où le fondateur envisage de réunir des collègues artistes... Certains pourront loger en résidence de création/production, sur les lieux mêmes, à "Bandjoun Station House" et s'associer à la réalisation d'œuvres 'in situ' exceptionnelles et de pièces monumentales qui requièrent de vastes espaces de mise en œuvre et de façonnage.

Véritable aventure artistique, "Bandjoun Station" est bâti sur deux édifices distincts: le centre d'art de trois étages (25 m de hauteur) et l'atelier /studio de quatre étages (22 m de hauteur), soutenus par de solides piliers en béton armé. La structure est surmontée d'un pignon de 11 m de hauteur et couverte d'une charpente à double pyramide, qui respecte les règles séculaires de l'architecture traditionnelle locale avec ses toitures effilées... Pour prévenir les infiltrations pluviales, les murs sont couverts de mosaïques rehaussées d'emblèmes issus de  l'univers graphique de l'artiste.

Une baie vitrée et miroitée bleu ciel abrite la façade, protègeant les œuvres exposées de la luminosité en conférant une élégance légère, une modernité transparente au bâtiment.
Le premier édifice est divisé en cinq plateaux de 120 m² de superficie chacun: un sous-sol pour les rencontres et projections, un salon de lecture au rez-de-chaussée, les niveaux 1 et 2 accueillent des expositions temporaires, le troisième niveau enfin, abrite une série d'œuvres issues des échanges avec tous les amis de l'artistes de part le monde entier, afin de déjouer les pièges du "ghetto d'art africain". Une passerelle vitrée, au deuxième étage, facilite la circulation entre les deux bâtiments ; l'ensemble surplombe la verdure et la beauté de Bandjoun, comme un "bijou" d'architecture.
Le second édifice, s'élève au-dessus d'un rez-de-chaussée qui se distribue en trois chambres et une salle à manger, puis douze ateliers /studios répartis sur les premier et deuxième niveaux. Le troisième niveau est constitué d'une grande salle de travail commune et d'une spacieuse mezzanine qui double la surface de travail.

Pour dépasser -et transcender- cet ambitieux chantier artistique et culturel, le fondateur a en outre décidé de travailler en association avec la communauté locale un autre projet à la fois artistique et agricole. Ce volet d'intégration environnementale et d'expérimentation sociale se veut un exemple pour la jeunesse locale afin de créer des liens dynamiques et équitables entre le collectif d'artistes associés au projet et leurs hôtes et démontrer qu'il faut aussi croire à l'agriculture pour atteindre notre autosuffisance alimentaire. C'est enfin un acte politique fort où notre collectif fécondera une pépinière caféière, un acte critique qui amplifie l'acte artistique et dénonce ce que Léopold Sédar Senghor appelait "la détérioration des termes de l'échange", où les prix à l'export imposés par l'Occident pénalisent et appauvrissent durablement les agriculteurs du Sud.

Plus d'infos

Articles

1 fiches

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Fondation MTN
  • Galerie MAM
  • Institut Français de Douala
  • doual'art
  • Goethe Institut Yaounde